Pré-requis à l’implantation d’outils collaboratifs

J’ai déjà abordé le sujet et tout indique qu’il faudra le faire régulièrement pour que le message finisse par faire son chemin.

Alors, je répète (en fait, je joins ma voix à tous ceux qui l’affirment): on n’implante pas des outils collaboratifs (TI) dans une organisation afin de générer la collaboration entre les collègues ou les services. On développe d’abord une culture de collaboration, avec les ajustements de gestion requis et la reconnaissance conséquente. Ensuite, si cela s’avère utile, comprendre: si ça peut supporter, voire stimuler la collaboration, alors on cherche quelle application rencontre nos besoins et on fonce !

Chez Metalogique, c’est une chose qu’on rappelle à nos clients, chaque fois qu’il est question d’outils/d’applications de collaboration.

Comme nous travaillons régulièrement avec la plateforme SharePoint de Microsoft, je vous recommande la lecture très pertinente de ce billet: SharePoint social success starts with a collaborative culture. Les points soulevés dans ce billet sont applicables à n’importe lequel autre plateforme de collaboration.

SharePoint

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s